BMB

par David, le

25 avril 2021

Comment appliquer le Design Thinking ?

Ampoules symbolisant le Design thinking

Comment appliquer le Design Thinking ?

Lors du lancement d’un nouveau projet, nous nous retrouvons tous perdus ne sachant pas où commencer. Afin de faciliter la tâche aux entrepreneurs dans leur processus d’innovation, l’outil « Design Thinking » a été conçu. Signifiant “conception créative”, ce dernier est une méthode de gestion de l’innovation, qui élaborée en 1980, se base sur la co-créativité et le retour d’utilisateurs. Découvrez toutes les informations essentielles relatives à la notion et au mode d’application du Design Thinking.

Qu’est-ce que le Design Thinking ?

Comment appliquer le design thinking dans son business

Le Design Thinking est un outil de décision qui vient optimiser le processus de création d’une marque ou de pilotage d’un projet. Désigné comme un processus d’innovation centré sur l’utilisateur, il permet d’innover en s’inspirant du mode de pensée des designers.

Signification du concept

La particularité du Design Thinking par rapport à un processus standard est qu’il est possible de reculer comme d’avancer. Loin d’un enchaînement séquentiel d’actions linéaires, le Design Thinking peut compter des phases de recul nécessaires pour mieux rebondir. Cet outil d’innovation centrée sur l’utilisateur requiert la mise à contribution de plusieurs parties prenantes.

En d’autres termes, avec le Design Thinking, les utilisateurs du futur produit de ton entreprise se trouvent déjà à l’entame de l’innovation. Le processus doit partir de ces derniers pour qu’ils accompagnent le travail pendant toute la réalisation. L’avantage du Design Thinking est qu’il permet de cerner une problématique, de produire des solutions et d’avoir un retour utilisateur, le tout en quelques semaines.

En dehors du gain de temps, ce processus te permet également d’économiser son budget. En effet, tu n’auras pas à dépenser pour une quelconque élaboration de concept technologique. La présente méthode rend l’entreprise compétitive et contribue à son essor sur de nouveaux marchés.

Les aspects à prendre en compte

Choisir le Design Thinking revient à découvrir des possibilités méconnues pouvant conduire à l’obtention de solutions pour des problèmes bien complexes. Avec cet outil d’aide à la décision, tu seras susceptible de créer des produits capables de changer les règles du marché. Les nouveaux modèles créés apporteront des solutions aux véritables besoins des utilisateurs.

Quel que soit le secteur dans lequel se trouve l’entreprise, il est important qu’elle se confie à la transformation numérique. Le Design Thinking est un processus structuré et créatif qui fait appel aux approches stratégiques et à la participation active des clients. Sa mise en place s’effectue avec plusieurs compétences, utilisant à la fois ta créativité, le prototypage rapide et le test des idées.

En outre, la mise en place du Design Thinking se fait par un processus bien structuré avec des boucles itératives. Cela permet la récapitulation des idées à plusieurs niveaux et la réalisation des tests de produits très tôt.

L’application du Design Thinking

La notion du Design Thinking étant cernée, il te sera alors possible de mettre en pratique le procédé afin de jouir convenablement de ses avantages. Pour appliquer cette méthode, il te faudra utiliser :

  • Des tableaux et des posts-its
  • Des tests utilisateurs (Hotjar, Usertesting)
  • Des prototypes et des wireframes (Figma, Abode XD, Sketch).

Les valeurs à définir

Pour l’application du Design Thinking, il est important d’opter pour un travail visuel et une conversation à la fois (une seule personne parle). Il te faudrait éviter à tout prix les conflits et encourager toutes les idées, même les plus folles, afin de permettre à tous de se sentir impliqués. Dans la même perspective, il est recommandé de différer le jugement des idées en laissant toutes les propositions venir sans débattre.

Il faudrait s’appuyer sur toutes les idées émises par les membres de l’équipe et rester dans le sujet tout au long des réflexions et pourparlers. Pour garantir des approches diverses sur la conception, il est important de rassembler des collaborateurs issus de différentes disciplines (profession, culture, nationalité, âge et genre). Le plus important dans ce processus est la vision à plusieurs niveaux du sujet.

Toutes les valeurs étant définies et les préparations essentielles effectuées, le lancement du projet pourra rentrer dans sa phase active. L’erreur que tu dois éviter en tant que responsable du projet est de te passer de la collaboration préétablie. Cette dernière est nécessaire du début à la fin du processus.

Les étapes d’application du Design Thinking

Les différentes étapes du design thinking

Avantageux sur de nombreux plans, mais aussi rapide et efficace, le Design Thinking s’applique suivant des étapes bien définies.

1- L’empathie pour comprendre sa cible

La méthode du Design Thinking regroupe l’analytics, l’intuition et plusieurs autres aspects favorisant l’expérience utilisateur. L’empathie est la toute première étape de ce processus. Elle implique que tu te mettes à la place des utilisateurs puis de rentrer en contact avec ces derniers afin de comprendre leurs ressentis. Cette démarche représente le cœur même de la méthodologie.

Avec le Design Thinking, toutes les pensées et conceptions sont tournées des humains et des utilisateurs. La création du design adapté aux utilisateurs ne peut être effectuée sans l’empathie. Les méthodes de recherche telles que le Persona, le sondage, le questionnaire, ou encore le suivi de souris peuvent être utilisées.

Avec l’empathie, l’égo n’a pas sa place et tu dois mettre les idées intuitives de côté au détriment des données quantitatives et qualitatives relatives aux utilisateurs. Que ce soit pour le partage des idées ou l’apprentissage, le travail en équipe et la collaboration sont importants pour mieux cerner l’empathie.

2- Définir la problématique

Les utilisateurs étant observés et compris, il faudra passer maintenant à l’étape de la définition des problèmes à résoudre. Les préoccupations sont définies sur la base des résultats obtenus avec ta recherche utilisateur. L’objectif de cette étape est que tu arrives à comprendre les problèmes à résoudre sur l’interface, la plateforme et le produit lui-même.

Pour y arriver, il est essentiel de contextualiser les observations faites sur les utilisateurs. La définition de la problématique requiert une analyse des données quantitatives et qualitatives. Des outils comme Google Analytics et le test utilisateur peuvent être utilisés pour répondre aux questions « Quoi ? Où ? Comment ? Pourquoi ? ».

L’identification des problèmes s’avère très importante pour proposer un produit répondant aux différentes attentes des utilisateurs. C’est l’étape fondamentale où il faudrait véritablement travailler l’expérience utilisateur.

3- Créer des idées pour trouver une solution innovante

L’étape de l’idéation vient après l’identification des problèmes. À cette phase, il te faudra créer et imaginer des hypothèses pour expliquer les problèmes et préoccupations définis plus haut. Les hypothèses étant des solutions potentielles aux problèmes, elles doivent provenir non seulement de l’intuition, mais aussi des résultats sur la recherche utilisateur.

À ce niveau, le brainstorming et les travaux de groupe s’avèrent très intéressants pour trouver les meilleures idées possibles. Aucun test n’ayant encore été fait, tu es amené à prendre en compte toutes les idées ici. Aussi, il te faudra éviter d’imposer tes idées afin d’écouter et considérer les propositions des autres. Débattre et travailler en groupe permettront de déboucher sur la meilleure solution disponible.

4- Prototyper les solutions

Le prototypage est la phase de la concrétisation des idées obtenues. Les maquettes, les prototypes et les wireframes sont utilisés à ce niveau pour rendre réelles les hypothèses émises. Il te faudra à cette étape mettre en forme les idées pour voir leur rendu et comprendre les enjeux relatifs à ces dernières.

Les post-its dans le design thinking

Sur un autre plan, le prototype permet de faire tester son produit sans l’avoir achevé. Cette même étape implique le traitement des aspects UI et visuel du produit en question dans l’optique d’une officialisation. La création des maquettes et l’utilisation de l’interface sont aussi importantes pour obtenir le résultat escompté.

5- Tester les solutions sur sa cible

La dernière étape de cette méthode est relative au test. Elle permet de déterminer les hypothèses et solutions bonnes et acceptables. L’erreur à ne pas commettre serait de t’arrêter au prototype avec la conviction que les propositions retenues s’adaptent aux utilisateurs. Avec le test, tu pourras mettre en place des méthodes de vérification pour obtenir des retours sur les idées émises.

Grâce au test, les retours obtenus seront objectifs et permettront d’éliminer au plus vite les idées négatives ou non adéquates. Toujours en se basant sur les retours utilisateurs, de nouvelles idées et solutions peuvent être également trouvées. Les erreurs autrefois effectuées sont dévoilées et un grand pas vers l’innovation du produit se fait.

Pour cette dernière phase du processus, il t’est possible d’utiliser le test utilisateur ou l’A/B testing. Le premier se fait avec une liste de tâches transmisse aux utilisateurs qui te permettront d’observer leurs comportements en face du produit. Ceci facilite l’obtention des retours, des ressentis et des commentaires de la cible puis facilite la naissance de nouvelles solutions.

De son côté, l’A/B testing se base sur l’analyse de deux variantes d’une page web pour voir celle qui convertit le plus. Il permet d’identifier les meilleures solutions et donne des idées sur d’éventuelles modifications à faire.

Que faire après les étapes du Design Thinking ?

Les différentes phases d’application de la méthode terminée, il ne te reste plus qu’une tâche. Il s’agit de l’étape finale qui consiste à officialiser la solution et lancer le projet. Le développement du produit doit également suivre le processus de Design Thinking.

Alors, au vu de ses nombreux avantages et de son rendement, vas-tu appliquer le Design Thinking pour le lancement de ta marque ?

Pour développer une marque mémorable et propulser ton CA, télécharge ma formation gratuite !

Partagez rapidement

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

D'autres articles qui pourrait vous intéresser